LES BLESSURES DE L’ÂME

Dans son œuvre, Fénélon expose que « l’homme étant composé de corps et d’esprit, il faut cultiver l’un et l’autre ». L’intervention humanitaire, suite à un conflit ou une catastrophe naturelle offre une réponse globale aux plus vulnérables. Souvent, avant même de parler de reconstruction matérielle il y a urgence de « soigner les âmes », à travers des programmes de santé mentale. L’histoire de ces programmes au sein d’Action contre la Faim débute en 1999 au Congo-Brazzaville : les équipes sur le terrain se trouvent démunies face à des femmes et enfants arrivant de la brousse. Ils s’étaient cachés pendant plusieurs jours ou semaines pour fuir les exactions, souvent dans des conditions éprouvantes.

dolor libero et, id, ipsum diam leo ante. amet, luctus dapibus

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus